Jusqu’à 50% des chômeurs ne cherchent pas de travail dans certaines agences

Pas un jour sans une surenchère sur le thème des chômeurs fainéants. Pardon, disons découragés mais on n’en pensera pas pas moins.
“Jusqu’à 50% des inscrits ne recherchent pas de travail dans certaines agences”,titre notre courageux Figaro. Puisqu’on vous le dit. Continuons de mélanger personnes contrôlés et inscrits dans une agence, ne parlons même pas des personnes n’étant pas en portefeuille.

50% des chômeurs ne cherchent pas de travail

On va nuancer quand même comme il se doit pour rester correct : “impossible d’en déduire que 20 à 50% des chômeurs sont des profiteurs”. Ouf !

Deux questions à la lecture de tout ce merdier : pourquoi et pourquoi maintenant ?

50% ou presque des chômeurs ne cherchent rien mais on a des agences bondées, un manque de personnel, des agents qui se font chaque jour agresser au moins verbalement par des chômeurs fainéants à qui on a au passage rien à proposer. Il aura fallu une “expérimentation” avec une brigade choc pour s’apercevoir que la moitié des gens ne feraient rien … Imaginez un peu la pression si tous ces gens se mettaient à faire quelque chose et a exiger de Pôle Emploi une certaine action pour ne pas parler d’efficacité.
L’utilité finale est pour le moins douteuse : “un radié sur deux ne touche pas d’allocation chômage. De quoi nuancer l’idée d’abus massifs”. Je me demande ce qui pourrait bien faire dégonfler cette fixette sur les abus des chômeurs fainéants. Mais comme on a quitté le monde de la raison depuis si longtemps.